Jolies lueurs
En France Pyrénées Orientales Rencontres & Portraits

Collioure, l’incontournable revisitée par Laurie & ses linogravures.

Salut à vous,

Aujourd’hui je vais vous parler de Collioure, un incontournable (et sublime) village de la côte Vermeille. Depuis toujours, ses rues colorées ont inspiré les artistes. Matisse, Picasso ou encore Dali se sont laissés porter par sa douce atmosphère.

C’est au détour des ruelles animées de la ville, dans une petite boutique associative d’artistes & d’artisans locaux (Ô temps d’artistes) que j’ai découvert l’univers de Laurie. Un vrai coup de cœur. J’ai quitté les barques catalanes et les embruns de Collioure pour aller la rencontrer et découvrir son atelier, à Rivesaltes.

Collioure, l’incontournable vue depuis le Moulin à vent.

Panorama sur la baie de Collioure et son château.

• Collioure & la côte Vermeille réinventées par La Lori Prints

Laurie est illustratrice. Ces dernières années, elle a travaillé avec le conseil départemental ou encore avec des médiathèques sur différents projets, souvent sur le thème de la nature.

En 2019, elle découvre la linogravure. Son attrait pour la technique et les différentes étapes d’impression artisanales l’amènent à réinventer les contours de sa ville natale, Collioure.

Avec ses impressions en Noir & Blanc, très graphiques, elle imagine tout un monde onirique. De Collioure au Cap Béar, en passant par la Madeloc, c’est toute la côte Vermeille qui devient le support de ses créations. C’est ainsi que naissent des scènes surréalistes de dinosaures et de poulpes prenant d’assaut l’église Notre-dame-des-Anges, monument emblématique de Collioure. Elle intègre d’étranges mais sympathiques monstres marins et des bateaux pirates au creux des vagues de la Méditerranée…

L’été, vous pouvez retrouver Laurie sur la passerelle de Collioure où elle expose et vend ses linogravures. Vous pouvez également retrouver son travail dans sa boutique Etsy, → son site ← ou → son compte instagram
D’ailleurs, Laurie est une artiste multi-facettes et sa créativité ne s’arrête pas à la linogravure. On découvre dans son travail de la sérigraphie, des techniques de « pointe sèche » et des illustrations originales.

• La linogravure, ça consiste en quoi ?

La linogravure est une ancienne technique d’impression.
Le principe, c’est de graver un dessin dans une plaque de « linoléum ». À base d’huile de lin (d’où son nom), ce matériau contient aussi de la poudre de liège, de la gomme et de la résine, le tout comprimé sur une toile de jute pour former des plaques. Pour graver les plaques, on utilise des petits outils, les gouges.

L’idée, c’est donc de graver une illustration en évidant certaines parties de la plaque.
Pour l’impression, la plaque de linoleum est encrée à l’aide d’un rouleau enduit d’une fine couche d’encre. On vient ensuite plaquer le support final sur cette plaque, à l’aide d’une presse ou tout simplement à la main.

Ce qui m’a plu dans la linogravure, c’est ce côté « artisanal » avec ses différentes étapes bien distinctes. L’illustration laisse place à la gravure qui suppose patience et minutie. À l’inverse, la phase d’impression se caractérise par son instantanéité.
La linogravure, c’est une sorte d’estampe dans laquelle se superposent plusieurs temporalités : une idée qui me plaît beaucoup.
Même si les linogravures sont faites en plusieurs exemplaires, chacune reste un peu unique car elle ne s’imprime pas tout à fait de la même manière sur le support.

Ça a été un vrai plaisir pour moi d’en apprendre un peu plus sur cette technique passionnante et de découvrir les coulisses du travail de Laurie.

• Pour prolonger la découverte de Collioure

Mes photos de Collioure où s’entremêlent les linogravures de Laurie sont réalisées par mon frère infographiste → Titeufzen

Pour découvrir des tas d’activités insolites à Collioure, c’est chez → Kikimagtravel ← que ça se passe !

Pour une jolie balade photographique au fil des saisons, filez lire l’article sur → les carnets d’une baroudeuse

Enfin, pour prendre de la hauteur et découvrir la côte Vermeille depuis le ciel, retrouver mon article → ICI

Cet article vous a plu ? Vous pouvez l’épingler sur Pinterest :

 

Trouvez l'inspiration

Vos petits mots

  • Répondre
    kikimagtravel
    10 août 2020 à 5 h 54 min

    Je n’avais pas pris encore le temps de commenter ton article. (Merci le moustique introuvable à 4 heures du matin, grâce à lui j’ai le temps de passer par ici.)
    Cet article est comme à ton habitude, une merveille et permet de nous faire découvrir la linogravure, un art que nous avons tendance à délaisser par méconnaissance. On découvre grâce à ta plume et ton objectif les coulisses de cet atelier cosy et la passion de Laurie. Merci pour cette merveilleuse découverte

    • Répondre
      jolieslueurs
      10 août 2020 à 17 h 18 min

      Merci ma Kiki (et merci le moustique ??) Ravie que ça te plaise ! J’ai eu un gros coup de cœur pour la linogravure & cette façon insolite de redécouvrir Collioure 😉

  • Répondre
    Micro-escapade à Molitg-les-bains : Douceur de vivre & Artisanat. - Jolies lueurs
    11 août 2020 à 15 h 41 min

    […] plus en détails le principe de la linogravure dans → cet article […]

  • Répondre
    Carnets d’une Baroudeuse
    23 novembre 2020 à 22 h 28 min

    Merci beaucoup pour la mention 🤗 Superbe article ! On a appris pleins de choses en plus. Au plaisir de revenir par ici 😍

    • Répondre
      jolieslueurs
      24 novembre 2020 à 9 h 17 min

      Avec plaisir ! Laurie fait un superbe boulot pour mettre en valeur la côte Vermeille 🙂

  • Répondre
    «En haut de la rue» à Collioure, la boutique avec une âme d’artiste.
    30 mars 2021 à 0 h 07 min

    […] la découverte de Collioure et ses artistes → ICI […]

Répondre