Jolies lueurs
En France Pyrénées Orientales

Patrimoine insolite : les villages abandonnés des Pyrénées-Orientales.

Salut à vous !

Aujourd’hui, je vous emmène visiter les villages abandonnés des Pyrénées-Orientales, un patrimoine insolite à découvrir sans plus attendre !

Entre balades dans la nature et vestiges du passé, je vous dévoile quelques sentiers méconnus pour partir à la rencontre de ces villages oubliés.

  • Le Hameau d’En, échappée bucolique au dessus de Nyer

Balade: 2h/ 280 mètres de dénivelé

Départ : Nyer, parking de la maison de la réserve Naturelle.

(Sentier a éviter par temps chaud car il n’y a que très peu d’ombre.)

Le Hameau d’En est un lieu que j’aime tout particulièrement dans mon département. De tous les villages abandonnés des Pyrénées-Orientales, c’est l’un de mes préférés.

Le charme intemporel de cet ancien hameau et sa chapelle Romane lovée au beau milieu d’une prairie verdoyante en font un paysage vraiment atypique.

Pour découvrir cette pépite, rendez-vous à Nyer, peu après Olette.

Dans ce petit village de montagne le calme ne semble troublé que par la rivière de Mantêt qui s’écoule en contrebas. Nous voici donc dans la réserve de Nyer, seule réserve naturelle régionale des Pyrénées-Orientales. Elle se caractérise par la richesse de sa biodiversité et de son environnement.

La balade pour rejoindre le hameau ne présente pas de difficultés, mais la première montée est assez intense. Pour rejoindre le sentier en question, il faudra traverser le village et la rivière jusqu’au « Cami d’En », un ancien sentier muletier. (L’itinéraire détaillé est à retrouver → ICI ←)

Soyez rassurés, après 20 bonnes minutes de marche, le plus dur sera derrière vous.

Progressivement, vous atteindrez les ruines des premières maisons. Certaines sont en cours de restauration, tandis que d’autres ne sont plus que des pans de murs assaillis par les ronces. On trouve même un ancien lavoir. Le temps d’un instant, j’essaie d’imaginer la vie sur place quelques siècles auparavant…

  • L’Église d’En, l’une des plus belles du Conflent

L’Église Saint-Just-et-Saint-Pasteur d’En est le point d’orgue de cette visite. Érigée sur un plateau à environ 1000 mètres d’altitude, elle semble veiller impassiblement sur le Conflent depuis des siècles (depuis le XII ème siècle, précisément).

Prévoyez votre pique-nique car vous n’aurez qu’une seule envie une fois arrivés: vous asseoir dans l’herbe au creux de cette vaste prairie et profiter de la quiétude des lieux.

Le retour peut se faire par le même itinéraire, mais vous pouvez également faire une boucle en empruntant la piste DFCI qui part sur la droite après être redescendus du hameau. Cette option ne rallonge la balade que de quelques dizaines de minutes.

L'Église Saint-Just-et-Saint-Pasteur d'En

L’Église Saint-Just-et-Saint-Pasteur d’En

Les détails rigolos sur le chemin du retour, à Nyer.

  • Les ruines du vieux village de Las Cases à Rodès

Balade : 3h/ environ 300 mètres de dénivelé

Départ : village de Rodès, parking près de la mairie.

(Circuit a éviter par temps chaud car il n’y a pas du tout d’ombre.)

Voici une autre balade qui ne manque pas de charme. Ici, les vestiges ne sont pas des plus impressionnants, mais le sentier est particulièrement agréable. Si vous êtes à Rodès pour la journée, vous pouvez également prévoir de visiter également les superbes Gorges de la Guillera.

Du parking, suivez les indications vers les Gorges de la Guillera dans le village. Peu après vous atteindrez le départ du sentier des Gorges qui longe le canal, sur votre droite. Laissez de côté ce chemin et continuez votre route jusqu’à franchir un pont en pierre qui enjambe la Têt. Empruntez la piste DFCI à gauche après le pont et suivez cette piste qui longe la rivière et dévoile un joli panorama sur le Canigou. Le reste de l’tinéraire détaillé est à retrouver → ICI

Le chemin s’élève progressivement dans le maquis, les arbustes en fleurs colorent le paysage. On aperçoit l’Église Saint-Pierre de Belloch sur sa petite colline qui surplombe le barrage de Vinça.

Au fil de la balade, le sentier laisse place à une ancienne petite route pavée, nous voilà plongés dans le passé pendant un instant.

Vous arriverez ensuite près des ruines de l’Église Saint-Félix de Ropidera. Petite précision linguistique: l’ancienne paroisse de Ropidera se nomme aussi las Cases («les maisons»). De l’édifice religieux ne subsistent que quelques pans de murs fragiles, soyez prudents.

En descendant, vous profiterez de superbes points de vue sur le barrage de Vinça et le Pic du Canigou.

  • Casenoves, le plus célèbre des villages abandonnés des Pyrénées-Orientales.

Comptez environ 1h30 pour faire l’aller/retour vers le village abandonné. Le sentier plat et ombragé longe la rivière, la balade est idéale en famille. (Itinéraire & infos → ICI ←)

Pour commencer, depuis Ille-sur-Têt, traverser le pont sur la Têt en direction de Bélesta et au rond-point tournez à gauche vers une large piste de terre. Garez-vous au parking près du plan d’eau.

Vous pouvez également découvrir Casenoves sur le retour de votre randonnée au Puig Pédrous.

Casenoves est un village abandonné aux murs chargés d’Histoire(s). Mentionné depuis le XIème siècle, on y trouve notamment l’Église Saint-Sauveur de Casenoves et les vestiges d’une grande tour carrée. L’Église est inscrite au titre des monuments historiques depuis 1955.

Le lieu est particulièrement agréable, entouré de vignes et d’oliviers. D’ailleurs, un poète local, Joseph-Sébastien Pons en parlait ainsi :

« J’ai fait de Casenoves ma promenade favorite. Nul paysage ne m’est plus cher que ce village en ruines, que cette tour carrée, le long des falaises de la Tet. »

  • L’histoire des peintures volées de Casenoves

Parmi les villages abandonnés des Pyrénées-Orientales, le hameau de Casenoves est connu pour avoir défrayé la chronique durant les années 50. En effet, l’Église était ornée de fresques anciennes (des peintures murales datant de 1120-1130) qui ont été dérobées en 1954. Les fresques avaient été vendues par un antiquaire peu scrupuleux, aidé par le maire de l’époque.

Suite à la révélation du scandale, l’ensemble du conseil municipal avait démissionné, ainsi que le maire. Les fragments des peintures sont retrouvées en Suisse en 1978 et finalement, certaines fresques ont été récupérées. Elles sont désormais conservées à l’Hospice d’Ille-sur-Têt. Une histoire digne d’un roman d’Arsène Lupin !

J’espère que ces découvertes saupoudrées d’une touche de patrimoine vous inspireront pour vos prochaines balades !
Mes prochaines balades à la rencontre de villages oubliés ? J’ai le choix entre Cômes, au dessus de Eus ou Périllos à deux pas d’Opoul ! Je ne manquerai pas de mettre cet article à jour au fil de mes découvertes !

D’autres idées de balades dans le Conflent à découvrir → ICI 

Un autre village abandonné des Pyrénées-Orientales à découvrir → ICI

Si cet article vous a plu, vous pouvez l’épingler sur Pinterest :

Trouvez l'inspiration

Vos petits mots

  • Répondre
    jade Traveels
    18 avril 2021 à 13 h 10 min

    superbe article ! que de bonnes idées. certaines que je ne connais pas et hâte de découvrir grâce à toi ! Merci ❤️

    • Répondre
      jolieslueurs
      18 avril 2021 à 22 h 54 min

      Merci beaucoup ! J’espère que ces balades te plairont 😉

      • Répondre
        Johan
        22 avril 2021 à 12 h 07 min

        Bonjour, pour une idée d’un prochain village, Oreilla et l’église en ruine de celra, petit village au dessus d’Olette !

        • Répondre
          jolieslueurs
          22 avril 2021 à 13 h 21 min

          Bonjour ! Merci infiniment pour cette idée, je ne connaissais pas du tout et je ne manquerais pas de découvrir Oreilla dès que possible 😉

  • Répondre
    Mach
    19 avril 2021 à 8 h 05 min

    Bel article pour une belle balade, merci !

    • Répondre
      jolieslueurs
      19 avril 2021 à 23 h 44 min

      Merci pour ce retour !

  • Répondre
    Laetitia
    20 avril 2021 à 10 h 28 min

    Merci pour ces idées. Je te confirme Perillos super endroit, où il y a un programme de restauration du village. Tu auras plein d’éléments pour nous faire 1 joli article 😊

    • Répondre
      jolieslueurs
      20 avril 2021 à 10 h 42 min

      Merci beaucoup ! Je pense que Périllos sera une belle découverte en effet 🙂

  • Répondre
    Leclercq jc
    21 avril 2021 à 5 h 42 min

    Magnifique
    Nous y passons une semaine en mai avec moto
    Pyrénées nous y passerons pour découvrir ces jolis paysage
    Merci pour le reportage

    • Répondre
      jolieslueurs
      22 avril 2021 à 13 h 21 min

      Merci beaucoup pour ce retour, je vous souhaite plein de jolies découvertes au mois de mai !

  • Répondre
    Alexandra+@itineramagica
    29 avril 2021 à 15 h 16 min

    Quel charme dans ces villages hors du monde… merci pour cette balade empreinte de délicatesse et de poésie. Photos superbes, comme toujours !

    • Répondre
      jolieslueurs
      29 avril 2021 à 18 h 18 min

      Merci beaucoup pour ton retour toujours bienveillant et chaleureux 😉 Des villages hors du monde, hors du temps et de la frénésie des hommes, des lieux empreints d’histoire qui ne laissent pas indifférent…

  • Répondre
    Nuit insolite dans le 66 : Idées & inspirations - Jolies lueurs
    1 juin 2021 à 11 h 56 min

    […] D’autres façon insolites de découvrir les Pyrénées-Orientales : rendez-vous ici. […]

Répondre